Équipe de football du Deportivo La CorogneChaque ville a son équipe locale et La Corogne ne déroge pas à la règle. Ici, c’est le Deportivo La Corogne qui porte très bien les couleurs de la ville. Au fil des ans, le club a représenté la villa et la région au plus haut niveau du football espagnol, le club a même pu jouer dans la cour des grands et se mélanger aux meilleures équipes espagnoles comme le Real Madrid et le FC Barcelone.

Le Deportivo La Corogne, ou Real Club Deportivo de La Coruña, fut fondé en 1906. La naissance du club est la réalisation d’un processus initié par José María Abalo, un jeune homme qui fit connaître le jeu à La Corogne après son retour d’Angleterre. Avant cela, de nombreuses équipes locales représentaient les différentes parties de la ville et, en 1907, le roi Alfonso XIII conféra au prestige du club en lui accordant le droit d’ajouter « Real » (Royal) à son nom.

Les premières décennies du football espagnol virent l’ascension du club dans les compétitions régionales et il accéda au championnat espagnol de D2, et joignit la première division pour la première fois dans les années 40, ce qui marque le prélude d’une décennie qui va être connu comme l’âge d’or du Deportivo. C’est aussi pendant cette période que commença la construction de l’impressionnant et nouveau Stade Riazor, qui jouit d’un emplacement pittoresque et unique sur la très belle baie d’Orzán. Dans les années 50, le club atteint de nouveaux sommets en défiant les meilleurs clubs et en terminant à seulement un point de la première place du championnat espagnol, à une époque où le Real Madrid était considéré comme étant le meilleur club du monde.

Mais le Deportivo, ou Brancoazuis (bleus et blancs) comme ils sont aussi connus, devient une équipe truffée de stars : des génies du ballon rond sud-américains, le légendaire entraineur Helenio Herrara et le héros local Luis Suarez, l’un des meilleurs joueurs espagnols de tous les temps. Son transfert pour Barcelone a marqué le début d’une dégringolade progressive pendant laquelle le Deportivo a passé les années suivantes à monter et descendre en première et deuxième division. Les années 90 se sont avérées être un tournant puisque pour la première fois en 18 ans depuis 1991, l’équipe de La Corogne retrouva La Liga et commença son ascension qui le vit encore une fois défier le Real et le Barça.

Stade Riazor à La CorogneComptant alors des joueurs comme López Rekarte, Donato, Fran, Mauro Silva et Bebeto, le Depor devint le Super Depor grâce à sa qualification dans le football européen et aux deux saisons consécutives pendant lesquelles le club a terminé à la seconde place – et qui marquent le début de 18 saisons pendant lesquelles le Real n’a pas gagné un seul match à Riazor. En 1995, le club gagna la Supercoupe d’Espagne (Supercopa) pour la première fois et en 2000, le Deportivo ramena le trophée de la Liga en Galice. Le Super Depor atteignit aussi les demi-finales de la Ligue des Champions avant d’être relégué en 2011. Après un an en deuxième division, le Deportivo retrouve la première division, mais est encore une fois relégué en D2. Au moment de l’écriture de cet article, le club était à deux points de la première place et était en bonne voie pour retourner là où il devrait être : La Liga !