Óscar PereiroAyant récemment expliqué pourquoi il existait des communautés galiciennes en Europe et aux Amériques, nous pouvons aujourd´hui vous présenter les Galiciens devenus célèbres.

Parmi eux, nous trouvons des écrivains vénérés tels que Álvaro Cunqeiro et Camilo José Cela qui gagna le Prix Nobel de Littérature en 1989. Cette année-là, Camilo José Cela écrivait déjà depuis presque plus d’un demi-siècle. Né à Padrón, en Galice, il fut plus tard ennoblit par le roi Juan Carlos, en recevant le titre de « Premier Marquis d’Iria Flavia », mais l’ironie n’a pas échappé à cet homme qui passa sa vie à être impertinent.

Il nous faut aussi nommer les séduisantes chanteuses Luz Casal (née à Boimorto) et Marta Sánchez, dont la mère est née à La Corogne, l’une des pop-stars les plus populaires en Espagne. Elles appartiennent à une longue liste de chanteurs et d’acteurs aux origines galiciennes et dont Julio et Enrique Iglesias, le rappeur né en Suisse Carlos Leal et Jerry Garcia, l’un des membres fondateurs de Grateful Dead en font partie.

Parmi les célèbres impresarios, on trouve le créateur de mode Adolfo Domínguez et Amancio Ortega, fondateur du plus grand groupe textile du monde et l’un des hommes les plus riches. La Galice est aussi la mère d’un astronaute, Fernando Caldeiro et, pendant qu’il monte en flèche au-dessus de la planète, Amancio Ortega est connu pour garder ses pieds fermement sur terre et pour soutenir des initiatives commerciales et culturelles à La Corogne et dans toute la région.

Adolfo DominguezLa Galice a aussi produit sa part de leaders politiques (et ce pas toujours sans controverse). Prenons Francisco Franco, né à El Ferrol, ou Fidel Castro dont les origines sont galiciennes. Mais aussi Adolfo Suárez González, premier dirigeant espagnol démocratiquement élu de l’ère moderne, dont le père était de La Corogne. L’actuel Président du gouvernement Mariano Rajoy, est né dans les environs, à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Certaines personnalités sportives sont encore plus célèbres, c’est par exemple le cas d’Óscar Pereiro, le gagnant du Tour de France en 2006, des footballeurs Michel Salgado et Luis Suárez (non pas l’attaquant actuel de Liverpool, mais l’ancien milieu du FC Barcelone et de l’Inter Milan qui fut l’un des meilleurs joueurs dans les années 1950 et 1960.) En effet, la Galice atteint même Hollywood où Martin Sheen (Ramón Antonio Gerardo Estévez) et ses fils Charlie (Carlos Irwin Estévez) et Emilio font partie des Galicien-Américains les plus connus.