Offrande de fleurs La première partie de notre petit guide sur les Fallas 2015 s’achève sur la Plaza del Ayuntamiento avec les tirs de la mascletà. Voici la suite des événements à ne pas rater.

Suite à la mascletà ou à un long tour d’horizon des Fallas, il est nécessaire de faire une pause pour recharger les batteries. Valence est une ville extraordinaire qui offre de nombreux restaurants. Vous pourrez déguster la paella traditionnelle dans des restaurants prisés comme Racó del Turia ou Casa Roberto, dans le quartier de l’Ensanche. Vous pourrez également profiter des meilleures tables sous la houlette de restaurateurs talentueux comme Ricard Camarena (Canalla Bistró, le Marché Central ou Ricard), Quique Dacosta (Mercatbar et Vuelve Carolina), Bernd Knöller (Riff), Vicente Patiño (Saiti), Quique Barella (Q de Barella), Alejandro Platero (Macel.lum) ou Josep Quintana, dans son restaurant homonyme en face du Marché de Colón. Si vous souhaitez vous éloigner du tumulte du centre-ville, rien de tel que de se rapprocher du port où se trouve le restaurant Casa Montaña, dans le quartier du Cabañal, le nouveau pari d’un classique de la cuisine valencienne sous la direction de Raúl Aleixandre et son nouveau restaurant Vinícolas.

Les quatre jours des Fallas sont rythmés par de nombreuses activités dédiées aux falleros. Des défilés, des remises de prix, des hommages… mais sans doute un événement qui tient le premier rôle: L’Offrande à la Mare de Déu dels Desmparats (La Mère de Dieu des Abandonnés), patronne de Valence, qui constitue l’ensemble fallero. Pendant deux après-midi, les 17 et 18, plusieurs milliers de falleros de tout âge défilent dans la rue San Vincente et la rue de la Paz pour se rejoindre sur la Plaza de la Virgen, face à une représentation géante de la Virgen de los Desamparados (la Vierge des Abandonnés). Pour profiter pleinement de cet impressionnant défilé, l’emblématique rue de la Paz est l’endroit idéal. Depuis plusieurs années les falleros ont abandonné, par chance, le costume officiel noir qui leur avait été imposé. Aujourd’hui, une grande variété de jolis tissus ornent les deux costumes majoritairement portés par les hommes: le saragüell et le torrentí.

Cremà (embrasement) des FallasÀ la tombée de la nuit, les activités pendant les Fallas sont multiples et il est presque impossible de toutes les lister car chaque falla organise sa propre fête (ou foire) et beaucoup sont ouvertes au public. Cependant, l’une d’entre elles suscite l’intérêt. Depuis le Pont des Fleurs (Puente de las Flores), qui traverse l’ancien lit du fleuve de Turia, sont tirés les châteaux de feux d’artifice qui ont lieu le 18 lors de la Nit del Foc (la Nuit du Feu). Enfin, le 19 est un jour de détente pour les falleros et les visiteurs car aucune activité n’est véritablement célébrée, excepté la spectaculaire Nit de la Cremà (embrasement des fallas) qui à partir de minuit mettra un terme à cette édition des Fallas. Habituellement les visiteurs se réunissent sur la Plaza del Ayuntamiento pour assister à la cremà (embrasement) du monument principal, et se rassemblent si possible vers une falla, plus petite, pour profiter d’une soirée singulière au cœur de l’événement. Par exemple, la cremà de la falla Plaza del Pilar est unique en son genre. Le monument se situe sur une petite place et les ninots (figures qui composent le monument) touchent presque les immeubles. Le processus de la cremà est très curieux car les pompiers déploient des bâches ignifuges sur les immeubles alentours.

Pour lire la première partie, cliquez ici : Petit guide pour profiter des Fallas.