Le modèle de PhilFlyPhilFly fait parti des ces personnes qui nous impressionnent par leur esprit infatigable, leur enthousiasme et leur désir de profiter de la vie.

Avocat et promoteur, avec un don naturel pour l’ingénierie et l’aviation, PhilFly défie la croyance profondément enracinée que les personnes se divisent en deux groupes: ceux de lettres et ceux de sciences.

C’est quelqu’un qui a su rester humble par rapport á toutes ses réussites; c’est également un homme qui ne regarde généralement  jamais en arrière. Sa vision se concentre sur le chemin qui lui reste á faire, focalisant son attention sur la tâche qu’il effectue au moment présent ou sur les choses qui lui restent á apprendre, découvrir et obtenir.

Fils d’espagnols, il a grandi au Venezuela et aux Etats-Unis. PhilFly allait devenir pilote dans les forces aériennes, mais son père le persuada qu’il fallait avant tout étudier le droit. A la fin de ses études, il voulut renouer avec son ancien rêve, mais les compromis de l’entreprise familiale – une entreprise spécialisée dans la distribution de technologies en communications- l’en ont empêché.

“Je passais beaucoup de temps á travailler et á étudier”, explique PhilFly, “mais dès que je pouvais, j’allais piloter  mon avionnette”. Sa trajectoire professionnelle le mena á s’établir en Espagne, où son père avait acquis des terrains et avait prévu un projet de construction dans la région qui l’a vu naître; Albacete.

“C’était un secteur totalement nouveau pour nous et, ce qui nous a le plus coûté, ce fut d’apprendre comment fonctionnait la dynamique de la bureaucratie des mairies et autres. Batailler avec eux est quelque chose qui requiert une attitude philosophique et la patience d’un saint, mais au final, nous avons réussi á construire, entre autres, plusieurs centres commerciaux.

Awesome circuit conçu par PhilFlyPhilFly s’est installé en Espagne, dirigeant ainsi les affaires depuis son domicile situé proche de la ville de Valence, et sans oublier de profiter de son grand hobby. “Je vole avec mon  Piper Cherokee 6-300 depuis l’aérodrome de Castellon. C’est la meilleure façon de me détendre, et en plus, c’est un moyen de transport très pratique. »

Mis á part le fait de se rendre á des rendez-vous sur le territoire national, il se déplace également avec son propre avion quand il a des réunions internationales. Comme beaucoup de pilotes experts, Philfly a vécu certaines de ces expériences qui nous donnent la chair de poule rien que de l’écouter. Un exemple est l’anecdote qui lui est arrivée lorsqu’il se rendait á Munich avec quatre amis.

“Proche de la frontière française, un orage s’est déclenché, et malgré le fait qu’il s’agissait d’un avion très stable, je n’ai voulu prendre aucun risque et nous avons décidé de chercher un endroit pour atterrir afin de pouvoir attendre que l’orage se calme.”

Ils trouvèrent refuge sur une base des forces aériennes françaises près de Perpignan. «  Quand  nous avons enfin pu continuer, il était déjà assez tard. En survolant les Alpes, il faisait nuit et, soudain, l’un des moteur s’est arrêté. »

Cette incident les obligea á se préparer á un atterrissage forcé á Zurich. En suivant les instructions de la tour de contrôle et grâce au manuel, PhilFly réussit en deux minutes á remettre en route le moteur qui avait lâché – pendant ce temps, l’avion avait perdu 2.000 pieds d’altitude. «  Nous atterrîmes á Friedrichshafen, réveillant ses pauvres habitants á deux heures du matin avec un atterrissage d’urgence inattendu”, raconte Phil en riant.

Le banc où PhilFly laissez courir votre imaginationPar chance, cette histoire resta une anecdote qui, par contre, n’a pas contribué  á rassurer sa femme quant á ce passe-temps. Malgré le fait que PhilFly sois un pilote responsable, très conscient des dangers du vol, il a le besoin de se surpasser et rêve d’atteindre le “plus difficile encore”: piloter un hélicoptère.

“Piloter un hélicoptère est beaucoup plus compliqué du fait que cela requiert un type de coordination distinct. Si tu as un problème technique, tu ne planes pas, au contraire tu chutes de tout ton poids”. Un tel danger ne l’empêche pas pour autant de s’intéresser et de profiter de tout ce qui a quelque chose á voir avec les hélicoptères.

Son intérêt est tel, qu’il est devenu un collectionneur et un artiste  d hélicoptères d’aéromodélisme. Sur une échelle de 1 á 6, il s’agit de répliques parfaites dont il a déjà vendu quelques-unes á d’autres collectionneurs. Malgré tout, le garage de sa maison en déborde, certaines répliques sont tellement grandes que l’on peut presque monter dessus.

“Tu ne rentrerais pas,” se moque PhilFly,”mais peut être bien qu’un chat pourrait s’asseoir sur le siège du pilote, même si je ne pense pas qu’il en profiterait complètement ». Actuellement, la raison de sa fierté et de sa joie est le dernier modèle Dassault Gazelle, qui porte les insignes de l’armée de l’air française.

Il confie qu’un tel hobby réveille le gamin qui sommeille en lui. « Ma femme, me dit souvent que je suis le grand enfant de la maison », nous raconte en souriant PhilFly, « mais bon, nous savons tous que la vie n’est pas toujours rose, et qu’il est donc important de trouver des manières de se détendre et de canaliser son énergie de façon positive. » Des paroles sages venant d’un homme qui croque la vie á pleine dents.