Serie constructivista nº 3-90L’institut valencien d’art moderne (IVAM) présentera à partir du 14 novembre, une rétrospective complète des œuvres du peintre de Tolède, Rafael Canogar. L’exposition dédiée à Canogar retracera son travail depuis 1957, année en laquelle il devint membre fondateur du groupe El Paso, rejoint par d’autres artistes très remarquables, comme Saura et Feito. Canogar appartient à une génération quasi extraordinaire de l’art espagnol avec des membres de El Paso très réputés comme Tapies et Chillida, dont les débuts artistiques ont commencé dans les années 1950.

 

Oeuvre de la retrospective de Canogar 1957 – 2013 Bien que l’exposition analyse l’influence de l’abstraction dans l’oeuvre disséminée au cours de sa trajectoire artistique, la nouvelle exposition de l‘IVAM démarrera avec ses débuts dans l’art informel, époque à laquelle le peintre de Tolède peignait avec ses mains sur la toile, une tendance éloquente qui contribua à l’ouverture de l’Espagne de Franco sur la scène internationale.

A partir de 1963, Canogar débute une seconde période artistique (étape réaliste non représentée dans l’exposition du musée valencien) qui le conduira à gagner le prix préstigieux de la Biennale de Sao Paulo, basé sur l’intégration de nouveaux matériaux. Finalement à partir de 1975, Canogar retourne à l’univers de l’abstraction, comme fil conducteur fondamental dans cette exposition qui aspire à devenir un des grands pôles d’attraction de l’art à Valence en ce dernier trimestre de l’année 2013.