Oscar Udeshi Comme une révolution de velours, un mouvement a pris place dans la couture masculine de haut niveau. Savile Row, le leader du sur mesure de qualité, est de plus en plus rejoint par une nouvelle génération de couturiers qui ravive les compétences d’antan avec de nouveaux designs originaux. Oscar Udeshi est un des meneurs de cette nouvelle direction de la mode masculine.

L’ancien banquier a eu une carrière qui lui a permis de voyager, de gérer l’argent et de s’habiller avec classe, pourtant il a tout abandonné pour s’investir dans un nouveau domaine. Plutôt que de simplement rejoindre les légions de prétendus designers, le diplômé en économie et philosophie a essayé de revitaliser le secteur de la mode de luxe londonienne.

V – Comment et quand avez-vous commencé dans le secteur de la mode?

J’ai été victime d’un accident de voiture, et bien que ma vie ne s’est pas déroulée devant mes yeux, je me suis imaginé ce qu’il aurait pu arriver. Après cela j’en avais fini avec la banque. J’ai réalisé que j’aimais rechercher, concevoir, acheter des matériaux et faire des choses beaucoup plus que je n’aimais la finance. Je me suis ainsi réveillé un jour, j’ai ouvert ma penderie et j’y ai découvert plus de 200 chemises, 50 vestes et 80 cravates. Je me suis dit, ou bien j’ai besoin d’une thérapie, ou bien j’en fais ma profession.

V – Comment décrivez-vous votre style?

Ayant des origines mixtes, avec des racines en Autriche et Zanzibar, je dirais que mon style couvre les deux. Par mon côté d’Autriche, la forme est intégrée à la fonctionnalité et au charme d’un bon design. Mon côté de Zanzibar apporte l’exotisme, l’extravagance et de la couleur.

V – Vous sentez-vous un couturier «Savile Row»?

Notre façon de pensée est plus une philosophie, un design qui forme un tout cohérent. Chaque article est analysé: quelle est sa fonction, peut-on le rendre meilleur, les meilleurs composants sont-ils utilisés, peut-on améliorer le design? Ceci est appliqué constamment à tout ce que nous créons, avec une sensibilité esthétique, pour créer un look complet. Cela est différent de Savile Row où les couturiers fabriquent simplement une veste. Nous habillons entièrement l’homme, au lieu de se concentrer sur un élément.

Sophistication UdeshiV – Qu’est-ce que «designed by Udeshi» apporte à une pièce?

Avec nos pièces vous savez ce que vous portez – c’est discret mais élégant. Chaque vêtement, chaque accessoire reste commun, il est impossible de créer purement à partir d’esthétisme, il faut ajouter de la valeur à la pièce. Ainsi nos pièces incluent une touche particulière qui les rend confortables, durables ou fonctionnelles tout en étant luxueuses.

V – La mode masculine de qualité est devenue moins conservatrice, puis plus jeune. Vers où pensez-vous qu’elle va évoluer?

Le segment traditionnel du marché est redécouvert par une génération différente, il y aura donc un attrait dans les coupes classiques, la qualité et les valeurs d’antan. Cela évoluera alors que la jeune génération verra les bénéfices et les limites du passé, et certains éléments comme l’aspect, influençant des vêtements de tous les jours, qui est une tendance actuelle, avec de toiles de jean épais, des chemises de style ancien avec des détails modernes, etc. Ces détails, la prise de conscience environnementale et l’apparition de matériaux organiques devraient voir l’émergence de marques destinées à un consommateur averti qui achètera moins mais mieux.

Style UdeshiV – Quel type de personne achète vos vêtements?

Je ne pense pas que ce soit leur profession qui importe, mais leur état d’esprit, leurs valeurs, ce qui les met en émoi, c’est cela qu’ils ont en commun. Ils sont indépendants et occupent une position importante dans leur domaine. Ils apprécient la qualité et l’esprit Udeshi, et c’est cela qui est distinct et différent, dans un sens. Ils conduisent des Porsche ou Aston Martin, s’habillent en IWC, Audemars Piguet ou Patek Philipe. Ils peuvent être des titans dans leur industrie, des architectes, chirurgiens, directeurs, dans la finance, l’art, mais ils sont surtout leur propre maître.

V – Une vague de designs clé

Le trombone, la fermeture éclair, les boutons, la Mini Cooper, les aspirateurs Dyson me viennent à l’esprit. Quelque chose de fonctionnel mais simple.

V – Votre designer favori

Frank Lloyd Wright. Je ne peux pas mentionner un créateur de mode!

V – Où vous sentez-vous le plus créatif

Dachstein, la montagne au milieu de l’Autriche où trois provinces se rejoignent. L’absence de créations de l’Homme permettent au cerveau de se relaxer, et au contraire d’admirer la beauté naturelle du paysage, ainsi les courants créatifs affluent.

V – Une passion en dehors du monde de la mode

Architecture, sport automobile, vin, cigares et films.

www.udeshi.com