Pouces-piedsIl n’est pas surprenant que ceux qui n’ont jamais voulu goûté ces délicieux mets évitent ce produit dans les poissonneries des marchés galiciens. Mais bien que les percebes soient souvent décrits comme étant étranges, ils sont connus pour faire saliver les amateurs de fruits de mer. Ces crustacés, dont la saveur ressemble au doux goût du homard selon ceux qui en ont déjà mangé, sont normalement bouillis puis servis très chauds. Pour apaiser les palais, ils sont souvent accompagnés par un verre ou deux du vin galicien local Albariño.

Cependant, il est très difficile de trouver des pouces-pieds étant donné qu’ils poussent sur les côtes constamment battues par la mer comme celles de la côte galicienne de la Costa da Morte, un terrain fertile idéal pour ces courageux crustacés qui font de leur travail de s’accrocher précairement aux rives rocailleuses. Comme vous pouvez l’imaginer, les récolter est un objectif triomphal difficile qui demande du courage. Les pêcheurs qui vont chercher les pouces-pieds sauvages sont appelés des percebeiros, ils risquent quotidiennement leur vie à la conquête périlleuse de percebes. Après avoir mouillé leurs bateaux non loin de roches déchiquetées convenables, les percebeiros se jettent sur ces côtes, en faisant bien attention à éviter les vagues qui pourraient facilement les pousser vers le large pendant qu’ils collectent ce qui doit être l’une des récoltes les plus dangereuses du monde.

La difficulté d’obtenir ces mets insaisissables, combinée à leur grande popularité parmi les fins gourmets se reflète dans leur prix : une assiette de pouces-pieds peut coûter jusqu’à 100 € dans un restaurant. Du bon côté, un pêcheur talentueux peut gagner beaucoup d’argent pour peu d’heures de travail, ce qui explique exactement pourquoi ils sont prêts à prendre de tels risques. Il s’agit aussi d’un fruit de mer privilégié lors des repas de Noël espagnols, ce qui ajoute aux percebeiros un autre défi puisqu’ils doivent alors affronter le pire temps de  l’année pour rassembler la plus importante prise de l’année. Alors, la prochaine fois que vous êtes en Galice et que vous voulez essayer quelque chose de différent, pourquoi ne pas commander un plat chaud bouillant de pouces-pieds et voir pourquoi on en fait tout un plat.