Trains Maglev à ShaghaiOn les croirait tout droit sorties d’un film de science fiction, mais puisque que les japonnais ont été les pionniers en matière de trains à grande vitesse dans les années 60, leurs nouvelles locomotives dernière génération de très haute technologie ne sont certainement pas utopiques.

En effet, le Japon prévoit de développer une nouvelle série de trains à 500km/h qui pourrait bien redéfinir le terme « grande vitesse ». De plus, ils « flotteront » sur un coussin d’air. À des vitesses pareilles, « voler » conviendrait peut-être mieux que « flotter », mais cette technique Maglev (de l’anglais Magnetic Levitation) existe depuis plusieurs années déjà.

Lancée dans les années 60, la technique Maglev a engendré plusieurs prototypes avant d’entrer au service du réseau à grande vitesse chinois en 2004. Les nouveaux trains développés par Central Japan Railway Co. (JR Tokai) vont passer à un niveau supérieur, et si tout se déroule comme prévu ils seront prêts pour 2027.

Le train Maglev flottant au JaponDéçus? Eh bien, cela demande un peu de travail d’envoyer un train à une vitesse fulgurante sur un coussin d’air à travers un pays si densément peuplé, pour qu’il arrive à Nagoya 20 minutes après son départ du centre de Tokyo. N’oublions pas que même les trains « super express » Shinkansen font le trajet en 90 minutes, il n’est donc pas étonnant que la compagnie ferroviaire veuille que le voyage se déroule en toute sécurité.

Les trains Maglev n’ont pas de roues en contact avec la voie. Ils flottent littéralement sur un coussin d’air, grâce à la lévitation magnétique et minimisent ainsi les frottements entre les roues métalliques et les voies. De plus, il s’agit également d’un mode de transport longue distance plus pratique et plus propre que son principal concurrent: l’avion. Bien que l’investissement soit colossal et la période de développement longue, l’engagement du Japon à rester une référence dans ce domaine est sans faille.