La plupart des architectes se contentent de présenter le fruit de leur travail sur leur site Internet, en revanche, le jeune et talentueux Ramón Esteve a le privilège de pouvoir admirer ses oeuvres publiées dans deux ouvrages qui ne manqueront pas de devenir une sorte de référence ou de guide en ce qui concerne les formes et les espaces.

Comme la plupart des gens qui ont réussi, le dévouement et la passion pour leur travail se sont révélés être des facteurs bien plus décisifs que le facteur chance, en ce qui concerne le fait d’obtenir une reconnaissance professionnelle. Malgré son jeune âge, Ramón Esteve s’est fait un nom au sein de l’architecture nationale, en travaillant aussi bien pour des particuliers que pour des organismes publics, en créant des bureaux, des librairies, des hôpitaux et des villas. Toujours en combinant une vision moderne de l’architecture et une sensibilité pour la géographie locale et les références culturelles.

Il ne s’agit pas d’une philosophie avant-gardiste qui aspire á la création d’immeubles fonctionnels qui, á la fois, redéfinissent les concepts de forme, texture, lumière, esthétique et l’usage des espaces. Pour Ramón, la fonction et l’emplacement sont les principaux piliers pour définir la représentation visuelle appropriée á chaque projet. Par conséquent, nous pouvons observer que son travail ne reprend pas des styles et les solutions répétitifs. « Il se peut que ce ne soit pas la manière la plus rentable pour travailler”, affirme l’architecte, “mais, pour moi, chaque projet est le début de quelque chose complètement nouveau, et non pas la continuité d’un travail antérieur. »

Une infinité de solutions

C’est pour cela qu’il adore travailler á l’endroit même où l’on va construire; étudiant le terrain, la typographie et la géographie locale. A la suite de cette étude, il suggère l’orientation, la distribution et les matériaux á utiliser. La variété des différents styles et concepts qui ont émergés de sa façon particulière de travailler, et qui sont clairement la recette de son succès, apparaissent dans ces livres. «  Je pense que mon style se trouve á mi-chemin entre celle des architectes qui dessinent en pensant “sûr et pratique » et ceux qui effraient leurs clients avec des idées abstraites et incompréhensibles. »

L’une de ses oeuvres les plus impressionnantes est son propre studio d’architecte situé proche du centre historique de Valence, dans un jeune quartier bohème et prometteur. On dirait qu’il s’agit d’un immeuble rénové, mais c’est en réalité une structure entièrement neuve qui respecte son cadre historique tout en préservant un style moderne. A l’intérieur, c’est un studio au style jeune et frais, avec des espaces qui se rejoignent là où la lumière et le mouvement remplissent les recoins. « Nous sommes une équipe jeune de filles et de garçons qui faisons parti de ce quartier et duquel nous ne voulons pas nous éloigner”.

Esteve déteste ces pratiques de la révolution industrielle, du fait que l’architecte utilise comme source d’inspiration la vie et le mouvement de son environnement, comme par exemple, le quartier dans lequel se trouve le studio. Au-dessus de ce dernier, un appartement moderne reflète le style urbain de façon minimaliste grâce á des lignes simples et pures. Si en plus, comme c’est le cas de l’architecte Ramón Esteve, vous dessinez votre propre collection de meubles, il semble logique que votre foyer soit le premier endroit où l’on expose sa collection, en imprégnant le moindre recoin de votre maison de votre style et votre personnalité.

www.ramonesteve.com