Afin que vous puissiez profiter pleinement des fallas, voici une liste de définitions qui vous permettra de comprendre la terminologie associée à l’évenement, en particulier si vous venez à Valence pour la première fois :

Falla: Désigne à la fois l’ensemble de la commission (groupe de falleros) et les monuments en matériaux composites, soutenus par des structures de bois comme support, qui défilent dans toute la ville.

Remate: Dernière pièce qui complète le monument, la plus haute et par conséquent la plus dangereuse à mettre en place. Pour les fallas les plus grandes, les remates peuvent se trouver à plus de 30m de haut

Plantà: Officiellement célebrée le 15 mars (ou le 14 pour les fallas enfantines), il s’agit du « soulèvement » du monument. La plupart des commissions commencent la plantà un ou plusieurs jours avant le 15 mars. Il existe différentes façons pour monter une falla comme par exemple la plantà al tombe où un grand nombre de falleros soulèvent manuellement la falla, un exercice qui demande beaucoup d’efforts

Ninot: Chacune des figurines qui composent la falla.

Escena:  L’ensemble des figurines qui représentent une scène amusante, satirique ou revendicative. Les différents ensembles composent la falla.

Cremà: Célébrée l’après-midi du 19 mars pour les ‘fallas enfantines’ et le soir pour les grandes fallas. Il s’agit de l’embrasement des fallas.

Mascletà:  Célébrée du 1er mars au 19 mars sur la place centrale de la Plaza del Ayuntamiento. Chaque jour, une entreprise pyrotechnique est chargée de tirer des milliers milliers de pétards qui explosent en rythme jusqu’au bouquet final.

Despertà:  Lit. réveil. Les despertà sont organisées par chaque commission fallera. Vers 8h, les falleros se réunissent (qu’ils aient dormi, ou non) pour réveiller le voisinage à l’aide de pétards et parfois à l’aide d’une fanfare. Les pétards sont appelés trons de bac et explosent lorsqu’ils entrent en contact avec le sol.

Masclet:  Assez grands pétards qui font beaucoup de bruit et qui provoquent beaucoup de frayeurs. Les pétards, très populaires, appelés « borrachos », littéralement « saouls » car il est impossible de contrôler leur direction et ils peuvent exploser n’importe où.

Bunyols :  Beignets de farine souvent frits dans l’huile qui se mangent avec du chocolat. De manière générale, on en mange pour le petit-déjeuner ou le goûter, mais pendant les fallas il n’y a aucune règle : on peut manger des buñuelos en toute occasion. Les bunyols de carabassa (bunyols à la citrouille) sont aussi très répandus pendant les Fallas.

Ofrenda:  L’apres midi du 17 et 18 mars, des milliers de falleros défilent dans deux grandes avenues : la Calle San Vicente et la Calle de La Paz. Les défilés se retrouvent sur la Plaza de la Virgen afin de rendre hommage à la patronne de la ville de Valence, la Virgen de los Desamparados (Mère de Dieu des Abandonnés).

La Geperudeta, La Maredeueta:  Noms affectifs utilisés par les Valenciens, falleros ou non, pour désigner leur patronne, la Virgen de los Desamparados« Geperudeta » (« bossue » en valencien) fait référence à la position de la sculpture de la Vierge qui peut être admirée dans la Basilique.

Día de San José:  Le 19 mars, jour de la cremà, jour du Père. Saint-Joseph (José en espagnol), père de Jésus, charpentier de profession, est le patron des fêtes falleras. C’est pour cette raison que les Fallas sont aussi connues comme « fiestas josefinas » (fêtes de Joseph) ou « Fallas de San José » (Fallas de Saint-Joseph).

Casal: Lit. maison. Local (souvent en rez-de-chaussée) qui accueille les membres des commissions falleras.

Carpas: Lit. chapiteau. Grandes boutiques de toile de plus en plus nombreuses à Valence depuis ces dernières années. Pour une grande partie des commissions, ce sont quasi des secondes casales au regard du nombre important de falleros qui font partie des commissions.

Valla: Lit. clôture. Elles permettent de bloquer les rues afin d’empêcher les voitures de passer lorsque les commissions soulèvent les fallas ou dansent au milieu d’une place..

Palito:  Prix décernés aux commissions par différents organismes. Les plus importants sont ceux remis par la Junta Central Fallera (Comité Central Faller), l’institution qui vieille au bon déroulement des fêtes falleras. Pour la plupart, ce sont des fanions placés à l’extrémité d’une barre métallique.

Llibret:  Livret des fêtes réalisé par l’une des commissions. Il comprend le programme des festivités, l’explication des monuments, des photos, des publicités pour des commerces environnants, etc.

Dansà:  Interprétation de danses régionales (jotas, boléros…) par les compagnies de danse des commissions falleras. Bien que les danses soient réalisées au milieu d’une rue ou d’une place, faites attention à ne pas les confondre avec les flashmobs ou le Harlem shake.

Tabalet i dolçaina: Instruments de musique valenciens très répandus pendant les Fallas. Le tabalet ressemble à un tambour pendant que le son de la dolçaina, un type de flute, peut paraitre légèrement strident pour les personnes qui n’y sont pas habituées.

Torrentí y saragüell: Costumes régionaux pour le fallero. Depuis plusieurs années les falleros ont abandonné, par chance, le costume officiel noir qui leur avait été imposé. Aujourd’hui, une grande variété de jolis tissus ornent les deux costumes.

Nit del Foc:  Lit. Nuit de feu. Pendant les nuits des 15 au 18 mars, d’immenses feux d’artifices sont tirés depuis l’ancien lit du fleuve Turia. Le 18 mars, pour la Nit del Foc, un gigantesque feu d’artifice est tiré (parfois deux) pour célébrer la fin des festivités avant la cremà du 19 mars.